Environnement, Déchets ménagers

Moins 18 kg d'ordures ménagères en 1 an

Mis en ligne le

Engagée depuis plus de 20 ans dans une gestion optimisée des déchets ménagers, la communauté de communes a franchi de nombreuses étapes allant de la mise en place du tri en 1998 à la tarification incitative en 2017. Grâce à vous et vos gestes quotidiens, grâce aux actions favorisant la diminution de production d’ordures ménagères, les tonnages du tri augmentent chaque année. Un an après l’instauration de la Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères Incitative, nous pouvons nous féliciter ! Nous avons perdu 18 kg d'ordures ménagères par habitant.

Championne du département

Un an après la mise en place de la tarification incitative, le résultat est réjouissant et prometteur puisqu'il affiche une baisse des ordures ménagères de 18 kg par habitant soit 177 kg. Un score qui place la CCPOH première collectivité produisant le moins d'ordures ménagères du Département. Alors nous n'avons qu'un mot : BRAVO !

Évidemment des efforts restent encore à faire et les actions doivent se poursuivre. Nous comptons sur vous.

Un travail de longue haleine

1998 : Lancement de la collecte sélective sur les 17 communes de la CCPOH.Depuis, la collectivité n'a cessé d'oeuvrer pour une gestion optimisée des déchets ménagers. En 2009, elle s’est engagée dans un plan de prévention des déchets. En 5 ans, grâce à ses nombreuses actions menées sur ses 17 communes mais aussi grâce à l’adhésion et aux efforts de ses habitants, la Communauté de Communes des Pays d’Oise et d’Halatte a tenu le pari de passer de 267 à 200 kg de déchets résiduels produits par an par habitant, soit -34 % de déchets produits.
Un résultat très positif qui en plus d’avoir un impact environnemental, a permis à la collectivité d’absorber l’augmentation de la TVA sur la collecte et le traitement des déchets. Des performances qui n’auraient pas pu être atteintes sans l'adhésion de la population.

Depuis de nouvelles habitudes sont entrées dans nos cuisines, nos jardins, dans notre façon de consommer et d’acheter mais en 2015 il restait encore dans notre poubelle 67 % de déchets  pouvant être valorisés. Un chiffre important qui comportait notamment des emballages (20 %) mais surtout de l’alimentaire (36 %). Afin de réduire de 25 % ces déchets, les élus de la CCPOH ont souhaité continuer les actions favorisant leur diminution et de poursuivre les efforts. En 2017, les élus communautaires  décidaient d’ajouter une part incitative à la taxe d’ordures ménagères à compter de 2018. L’objectif de la TEOMI est de descendre sous la barre des 150 kilos/an/habitant en 3 ans, pour limiter encore notre impact sur l’environnement, économiser les ressources naturelles et maîtriser les coûts de la gestion des déchets.